Landfabrik

Paille

Matière

Construire en bottes de paille

Inventé en 1886 au Nebraska (USA).
La maison la plus ancienne d’Europe est à Montargis et date de 1920.
Plus de 5000 bâtiments en paille en France : leader en Europe
Une variété de programme (Groupes Scolaires de 6000m², Gymnases, Ecoles, Biocoop, Bâtiment de Logistique, Centre Equestre, Logement Social R+7, Maisons autoconstruites…)
300 nouvelles constructions chaque année (ce qui représente 3000 tonnes/an, soit 0,1% de la production de paille)

Les règles professionnelles :
L’isolation en bottes de paille est considérée comme technique courante depuis la validation des règles professionnelles par la C2P en 2012 et permet ainsi la garantie décennale

Caractéristiques Techniques :
– λ = 0.052 W/(m.K) soit un R = 7.1 m².K/W pour 37cm (niveau passif facilement atteignable)
– Coefficient de résistance à la diffusion de vapeur μ = 1,15
– Classement de réaction au feu (EN 13501-1:2007) B–S1–d0 Correspond à « M1 combustible ininflammable »
– Affaiblissement acoustique : 45 dB
– Valeur label bâtiment bio-sourcé : 40 kg/m3
– Étiquetage des émissions en polluants volatils : classe A+

État de l‘art de la construction paille

En France, le secteur du bâtiment représente 46% de la consommation énergétique, 50% de la consommation de ressources naturelles et 40% de la production des déchets30. Les solutions conventionnelles proposées par la filière du bâtiment ne permettent pas de tenir l’engagement de la transition écologique (COP 21). Pourtant, face à ce défi majeur, il existe une solution : la construction paille.
En France, l’ingénieur Émile Feuillette31 a réalisé une maison en ballots de paille à Montargis en 1920. La technique constructive mise au point, rentrait en résonance avec cette époque d’expérimentation et de réflexion au profit de la reconstruction. Cette maison de 110 m², toujours en très bon état est le Centre national de la Construction en Paille. Ces performances thermiques répondent aux meilleures exigences d’aujourd’hui. Comme bon nombre de techniques traditionnelles, elle a été progressivement supplantée par la construction conventionnelle industrielle et l’arrivée de matériaux issus de la pétrochimie. Après cette mise au sommeil, il faudra attendre l’automne 1979, pour voir une maison à ossature bois et remplissage paille s’y construire et les premiers architectes s’intéresser à cette technique constructive. En effet, les prises de conscience des dépendances énergétiques aux énergies fossiles suite aux deux chocs pétroliers et au nucléaire ont entraîné l’émergence des matériaux et technologies alternatives.
En France, les céréales sont largement présentes dans nos assiettes et dans nos champs (au-delà de l’autosuffisance). La paille est un coproduit de cette agriculture et ne rentre donc pas en concurrence comme les cultures dédiées (agrocarburants et isolants végétaux).
Elle ne nécessite pas d’énergie supplémentaire pour sa production et bénéficie donc d’un excellent bilan environnemental. L’utilisation des bottes de paille par le secteur de la construction n’entre également pas en concurrence avec son utilisation primaire (retour à la terre, paillage et élevage) puisqu’elle représente à peine 0,1% de la production. 60% sont aujourd’hui destinés aux besoins de l’élevage (qui reviennent sous forme de compost aux champs) et 40% restent sur les sols. En se contentant de 10% (qui suffiraient à isoler 500.000 logements chaque année) et en laissant 30% pour le retour au sol, cela ne remettrait pas en cause le rôle fondamental de cet apport de matière organique dans les sols. Elle procure un revenu complémentaire aux agriculteurs qui voient ainsi leur travail valorisé.
C’est une ressource qui met en valeur les circuits courts : 90% des approvisionnements viennent de moins de 50 km du site de construction. Cette présence renforce le bilan carbone du matériau et le lien avec le territoire recherché par un nombre toujours croissant d’individus. Parce qu’elle est un matériau peu transformé, la paille créé de l’emploi non délocalisable et qualifié. Elle est de fait non spéculative et permet une haute valeur ajoutée humaine lorsqu’elle est mise en oeuvre par des entreprises ou des artisans. Cette mise en oeuvre de la sobriété, de l’efficacité énergétique et du développement d’une énergie renouvelable apporte à tous les territoires, ruraux comme urbains, de l’activité et des richesses qui permettent de construire à terme un paysage énergétique réparti plus équitablement : elle peut notamment réduire très fortement le nombre de personnes en situation de précarité énergétique.
Elle peut être un ré-enchantement citoyen, si elle est associée à un chantier participatif. Ces chantiers font appel aux réseaux associatifs et coopératifs, avec les valeurs qu’ils véhiculent. L’étendue des techniques constructives de la construction paille permet en effet de laisser une part belle à la réappropriation citoyenne des savoir-faire. Cette intensité sociale, liée à des
matériaux bruts peu coûteux (la paille et la terre), permet de construire, soit à peu de frais en renouant avec les solidarités et l’entraide, soit en rémunérant correctement et directement la main-d’oeuvre. Il n’est pas étonnant que jardins partagés et AMAP, qui pourraient être les deux pendants agricoles de ces formes de chantier paille, se tournent vers des constructions
en bottes de paille.
De manière générale, comme nous l’avons présenté les projets intégrant la construction paille véhiculent des valeurs écologiques globales. A la fois sur les énergies (production, renouvelable, passif, naturelle, autonome), la bienveillance (participatif, partagé, co-conception, pédagogie alternative), et le rapport à la nature (permaculture, agro-écologie).
On l’a vu, la paille favorise l’utilisation d’autres matériaux à faible impact (terre, bois…). La botte de paille a cet avantage d’être un très bon support d’enduit (terre, plâtre, chaux) qui offrent une large gamme de possibilités : textures, formes, couleurs…Les enduits apportent une inertie thermique importante aux bâtiments en paille et assurent ainsi le rôle de régulateurs thermiques. Grâce à cette inertie et à son pouvoir d’absorption-restitution de l’humidité, les enduits procurent un confort hygrométrique en toute saison.

Inscription de nos recherches dans ce cadre

Notre approche de la construction paille remonte donc à 2008. A l’époque la mise en oeuvre de bâtiment en isolation réalisée dans le cadre des marchés publics était inexistante.
Dans la cadre de la construction de la maison des jardiniers pour le CCAS de Bourgoin Jallieu, nous avons eu l’occasion de proposer un bâtiment en structure bois et isolation bottes de paille. Ce bâtiment à été parmi les pionniers des bâtiments ‘’paille’’ recevant du public (ERP) réalisé pour une maîtrise d’ouvrage public (2009).
Ce projet à ouvert la voie à une recherche plus poussée sur les autres procédés de mise en oeuvre du matériaux paille et des matériaux associés (terre, chanvre, bois). Nous avons donc commencé à travailler sur la paille porteuse (Réalisation d’un bâtiment expérimentale de petite taille pour les Jardins de Maurice – Ville de Fontaine 38 / 2014) puis plus récemment sur l’ Isolation Thermique par l’Extérieur (ITE) dans le cadre de la réhabilitation thermique du parc immobilier existant (Rénovation thermique en ITE paille pour Paris Habitat 75 / 2018-2019).

Ainsi la recherche que nous menons plus particulièrement depuis 2016 reprends les thématiques suivante :

Construction en Paille Porteuse

> Matériau : Paille, Plâtre, Terre – comment est produit chacun de ces matériaux (AB pour les biosourcés, conventionnel, circuit court pour les géosourcés) avec études des impacts sociaux et environnementaux de leur production.
> Montée en compétence des agriculteurs par le biais de la formation (en particulier sur l’hygrométrie des bottes liée à la période/conditions climatiques de mise en oeuvre. Travail sur le dégagement de ressource de revenus complémentaires.
> Montée en compétence des entreprises.
> Innovation technologique, recherche et développement au sein du Groupe de Travail National Paille Porteuse (RFCP), échange des techniques, avancées des méthodes calculatoires, écriture d’un Guide de Bonnes Pratiques.
> Expérimentation dans le cadre de marché privé ou publics.
> Travail en étroite collaboration avec bureau de contrôle pour le respect des réglementations en vigueur et l’adaptation des techniques de mise en oeuvre.

Isolation Thermique par l ’ Extérieur en Paille

> L’approvisionnement et la montée en compétences des acteurs (agriculteurs, artisans) sont identiques à la construction en paille porteuse.
> Procédé de fabrication du matelas de paille.
> Mise au point d’une presse nouvelle génération pour faire des bottes à façon.
> Élaboration d’une méthode de mise en oeuvre ITE dans une démarche d’innovation technologique.
> Écriture des Règles Professionnelles ITE Paille au sein du groupe de travail RFCP.
> Expérimentation dans le cadre de marché privé ou publics.
> Travail en étroite collaboration avec bureau de contrôle pour le respect des réglementations en vigueur et l’adaptation des techniques de mise en oeuvre.

Ecrits

Les relations ville-campagne à l’heure de l’économie circulaire, Benoit Rougelot, article dans Revue POUR / Groupe Ruralités Education et Politiques n°236, juillet 2019 (www.cairn.info)
Règles professionnelles de la construction en paille, RFCP, Editions du Moniteur, mars 2018 (3e édition)
B comme BTP, Bois Terre Paille, Association LESA, Les manuels des collectivités, décembre 2018
La botte de paille et l’humain, Edouard Vermes, Mémoire de Master ENSAPB, septembre 2018
Rapport du projet TERRACREA sur la concurrence des usages des terres, GRECAU-Les Amis de la Terre France, Terracrea, août 2014
Homo Domesticus – Une histoire profonde des premiers Etats, James C.Scott,  La découverte, janvier 2019

Paroles

ICEB café | 11 fév 2019 – Construction en paille, réflexions d’avenirs

Toile

Réseau Français de la Construction Paille

Collect’IF paille

Visite de chantier

Visite du centre de loisirs Félix Eboué, Rosny sous Bois (93)

Projets PailleProjets PailleProjets PailleProjets PailleProjets PailleProjets PailleProjets Paille